04 66 28 24 97 contact@reseaudiane.fr

La mammographie

La mammographie 2D ou 3D avec tomosynthèse, couplée parfois à une échographie, représente le bilan sénologique de base pour le dépistage, le diagnostic et le suivi du cancer du sein.

Le bilan sénologique est réalisé :

  • dans le cadre du dépistage organisé, tous les 2 ans pour les femmes entre 50 et 74 ans ou dans le cadre du dépistage individuel tous les 12 à 24 mois, selon les facteurs de risque et/ou familiaux, ou de prédisposition génétique pour les femmes de moins de 50 ans.
  • après découverte d’une masse par la patiente elle-même, ou par son médecin traitant ou gynécologue.
  • dans le cadre du suivi et de la surveillance en cours ou après traitement d’un cancer du sein, tous les ans.

Il s’agit d’un examen radiographique délivrant une faible dose de rayons X, permettant d’acquérir des images détaillées des tissus mammaires.

Il est réalisé en position debout, torse nu, et consiste à étaler les seins entre 2 plaques pour réaliser en moyenne 4 clichés (2 clichés par sein) et peut se révéler sensible pendant les quelques secondes de compression nécessaires à l’acquisition des images, variable selon la taille et le volume mammaire.

Il dure entre 10 et 15 minutes et doit être réalisé idéalement entre le premier et douzième jour du cycle chez les femmes non ménopausées et à tout moment chez les femmes ménopausées.

Une fois les clichés réalisés, le médecin radiologue effectue une première lecture et peut demander à réaliser des clichés complémentaires (localisé, agrandissements, tomosynthèse) pour affiner le diagnostic ou le plus souvent en raison de difficultés techniques ( mauvais positionnement, flou de l’image acquise lié aux mouvements de la patiente…).

Par conséquent, ne paniquez pas si vous êtes rappelée pour des compléments ! Le radiologue vous recevra ensuite pour un examen clinique complété éventuellement d’une échographie afin d’améliorer la pertinence de la mammographie en cas de seins denses (communément appelés « mastosiques ») ou caractériser une image douteuse.

A l’issu de ce bilan, un compte rendu d’examen vous sera transmis, avec une conduite à tenir en fonctions de la classification BI-RADS de l’ACR posée.

Cette classification BI-RADS (Breast Imaging Reporting And Data System)  de l’ACR (American College of Radiology) permet d’établir une attitude commune en fonction des résultats de l’imagerie :

  • Mammographie classée ACR 0 : mise en attente une comparaison avec les examens antérieurs ou des clichés complémentaires sont nécessaires
  • Mammographie classée ACR 1: mammographie normale – Mammographie classée ACR 2: anomalie bénigne détectée (kyste, fibrodénome ancien)
  • Mammographie classée ACR 3: anomalie très probablement bénigne – Mammographie classée ACR 4: anomalie suspecte ou indéterminée – Mammographie classée ACR 5: anomalie évocatrice de cancer – Mammographie classée ACR 6: cancer prouvé histologiquement, le plus souvent sous traitement (chimiothérapie, hormonothérapie)

Pour les mammographies classées ACR1 et ACR2, la surveillance sénologique habituelle est préconisée.

Pour les mammographies classées ACR3, une surveillance à court terme est en général indiquée par mammographie et/ou  échographie à 4 ou 6 mois.

Pour les mammographies classées ACR4 et ACR5, la poursuite des investigations est nécessaire ( IRM, micro biopsie, macro biopsie) avant prise en charge spécialisée.

Pour toute question personnelle ou complémentaire, contactez les assistantes de parcours. Elles sont là pour vous orienter et vous aider.